frenhaessw

Les intérêts perçus par la BEAC sur ses avoirs au Trésor français en baisse de 47,9% à la fin juillet 2017

 Pour la période d'activité dont les indicateurs ont été publiés au 31 juillet 2017, il ressort que les intérêts perçus par la BEAC sur les avoirs en devises, déposés dans le compte des opérations du Trésor français, ont été de 4,5 milliards de FCFA. C'est une baisse de 47,9% pr rapport à la même période en 2016 (8,8 milliards de FCFA).

31 Oct 2017    

L'institution d'émission de la monnaie et de régulation du secteur bancaire dans la zone CEMAC, ne donne pas de précisions sur les raisons d'une telle baisse. Cela emmène à interroger le model de calcul de la rémunération des dépôts de la sous-région dans ce compte des opérations.

Certains experts associent cette baisse de rendement, au fait que la monnaie locale a pris de la valeur sur le dollar US depuis le début de l’année 2017. Un argument qui est battu en brèche, car selon la convention de compte des opérations qui unit la BEAC à la France, les intérêts sont payables en euros, qui a une parité fixe avec le CFA.

Ce qu’a pu également constater l'Agence Ecofin, c'est que cette baisse des intérêts perçus sur le compte des opérations, ne peut aussi se justifier par une diminution des ressources qui y sont déposées par la CEMAC. En mai 2016, le montant de ces avoirs était de 1795 milliards de FCFA, dont 266,38 milliards de FCFA pour les services centraux de la BEAC.

Ils ont par la suite baissé en janvier 2017  pour atteindre 1094 milliards de FCFA, mais en même temps les avoirs directement gérés par la BEAC avaient progressé à 607,5 milliards de FCFA. Et par la suite,  les avoirs en compte des opérations ont presque doublé entre janvier 2017 et la fin juin, atteignant 2235 milliards de FCFA, dont 561,2 milliards pour les services centraux de la BEAC.

Cette contreperformance de revenus sur le compte des opérations du trésor français a cependant été largement couverte par une amélioration de 11% du fruit  des placements des avoirs extérieurs de la sous-région sur les autres marchés. Au 31 juillet 2017, ils avaient généré 142,8 milliards de FCFA contre 128,4 milliards de FCFA au 31 juillet  2016.

Mais ce gain sur les autres placements de la BEAC doit lui aussi être expliqué, car il s'est fait au prix fort, avec des charges sur opérations de marché de 25,4 milliards de FCFA, en hausse de 122,3% comparées à celles de la même période en 2016.

En raison d'un tel niveau de charges, les revenus nets des avoirs extérieurs sur la période sous revue, ont globalement baissé de 3% à seulement 121,9 milliards de FCFA.

Par contre les opérations effectués par la BEAC avec les trésors publics nationaux et les établissements de crédit de la CEMAC, lui ont permis de dégager une marge de 46,6 milliards de FCFA, en hausse de 71,5%. Dans ce contexte global, le résultat net de la BEAC au 31 juillet 2017 a été de 98,7 milliards de FCFA, en hausse de 9% comparé à celui de la même période en 2016.

Avec agenceecofin


Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

LE MÉRITE PANAFRICAIN DU 17 11 2017: https://t.co/SlMIgR3vTc via @YouTube
PARIS: RASSEMBLEMENT CONTRE L'ESCLAVAGE EN LIBYE DÉGÉNÈRE... https://t.co/U3kGCkON0g
ICIVIL : LA SOLUTION AU PHÉNOMÈNE D’ « ENFANTS FANTÔMES » EN AFRIQUE... https://t.co/7m1YlRaiYK
ITALIE : FUNÉRAILLES POUR 26 MIGRANTES NOYÉES... https://t.co/7RBTzXr70f

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741