frenhaessw

RCA : les casques bleus du Congo-Brazzaville pourraient être expulsés

Le Lieutenant-général Balla Keita, chef de la mission des nations unies en Centrafrique (Minusca) ne veut plus laisser la place aux abus sexuels et à l’indiscipline dans ses rangs. Il a d’ailleurs menacé de renvoyer des Casques bleus congolais chez eux, car ils seraient liés à de nombreux cas d’abus sexuels.

09 Jui 2017    

Furieux le général sénégalais a voulu bien se faire comprendre en affirmant que le Congo devrait ‘‘améliorer sans délais les critères pour ses unités’‘ ou alors ‘‘une décision devra être prise pour remplacer les bataillons congolais’‘, selon un mémo daté du 12 mai.

Le document a été rendu public par l’ONG Code Blue Campaign, qui cherche à dénoncer les cas d’abus sexuels et d’exploitation parmi les Casques bleus.

Selon Ismini Palla, porte-parole des soldats de maintien de la paix, une évaluation des Casques bleus congolais de la Minusca avait été menée. ‘‘Les résultats de ces évaluations ont été partagés avec les États membres et nous examinons nos options’‘, a-t-elle dit.

L’année dernière, 120 sur les 750 soldats congolais ont été rapatriés après des accusations d’abus sexuels et d’exploitation, qui ont fait au moins sept victimes dont six enfants.

Les Nations unies comptent 10.000 soldats et 2.000 autres personnes en Centrafrique.

Avec africanews


Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

AGRIPAN SPÉCIAL DU 19 02 2018: https://t.co/KQZkfDCE2f via @YouTube
LIGNE ROUGE DU 20 02 2018: https://t.co/DnNUamjTrQ via @YouTube
GRANDE TRIBUNE DU 20 02 2018: https://t.co/BQSuWRG4CZ via @YouTube
KIOSQUE PANAFRICAIN DU 20 02 2018: https://t.co/2WbmS5uByX via @YouTube

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741