frenhaessw

Rwanda: l'opposante Diane Rwigara inculpée pour «incitation à l'insurrection»

Après une dizaine de jours passés en garde à vue précédée de nombreux interrogatoires, l'opposante rwandaise Diane Rwigara, qui avait tenté de se présenter à la dernière présidentielle face à l'homme fort du pays Paul Kagame, vient d'être inculpée avec sa mère et sa soeur pour « incitation à l'insurrection ».

05 Oct 2017    
L'opposante rwandaise Diane Rwigara lors d'une conférence de presse à Kigali, le 3 mai 2017. L'opposante rwandaise Diane Rwigara lors d'une conférence de presse à Kigali, le 3 mai 2017. © AFP/Cyril Ndegeya

Le porte-parole du bureau du procureur rwandais, Faustin Nkusi, vient de l'annoncer : après plus de dix jours de garde à vue dans les locaux de la police, Diane Rwigara, sa soeur et sa mère viennent d'être inculpées. Le principal motif d'inculpation est lourd : « incitation à l'insurrection », un crime passible de dix à quinze ans de prison au Rwanda.

L'opposante rwandaise est également poursuivie, cette fois à titre personnel, de « contrefaçon de documents » pour des signatures présentées lors de la présidentielle au Rwanda, ce qu'elle a toujours nié. Sa mère et sa soeur elles, sont inculpées de « pratiques sectaires » sans plus de précisions.

« Persécution »

Quant aux accusations d'évasion fiscale, à l'origine des déboires judiciaires de la famille de l'opposante rwandaise, elles n'ont finalement pas été retenues par la justice.

Cette inculpation signe la fin du premier acte d'un feuilleton judiciaire qui dure depuis près de deux mois, et qui a été ponctué de nombreux coups de théâtre sur fond de convocations quasi quotidiennes de la police rwandaise.

Cette dernière a toujours assuré qu'il s'agissait de simples justiciables comme les autres citoyens. Diane Rwigara, elle, dénonce depuis le début « une persécution » de la part du pouvoir rwandais pour la punir d'avoir essayé de se présenter contre le président Paul Kagame, et de s'être levée contre « l'oppression » dans ce pays.

► Décryptage

Selon des sources à Kigali, la justice détiendrait des preuves qui incriminent l'opposante, sa soeur et sa mère du chef d'« incitation à l'insurrection ». Il s'agit notamment d'un enregistrement audio qui a fuité dans la presse locale depuis quelques jours. Une conversation entre une femme censée être la mère de Diane Rwigara et un mystérieux interlocuteur, que les sources présentent comme un proche du général Kayumba Nyamwasa, ennemi juré du président Paul Kagame, qui vit en exil.

Le professeur Filip Reyntjens qui a lu attentivement les journaux rwandais, estime que « si conspiration il y a, elle n'apparaît pas clairement au travers de cette conversation ». Aristide Rwigara, le frère de l'opposante qui vit aux Etats-Unis, balaie d'une main toutes ces accusations. Il parle d'un montage des services secrets rwandais et dénonce « un acharnement pour punir Diane d'avoir voulu être présidente », avant d'assurer que « tout le monde nous avait mis en garde, tu ne peux pas dénoncer les crimes du pouvoir rwandais comme ma soeur l'a fait, sans en subir les conséquences », martèle Aristide.

Des observateurs estiment que Diane Rwigara ne représente en réalité aucun danger pour le président Paul Kagame, mais ils assurent que toute cette pression judiciaire la « victimise » et est en train d'en faire petit à petit, un nouveau symbole de l'impossible opposition à Kigali.

Avec RFI


Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

PRESSE-COTE D’IVOIRE : UN PLAN DE 10 MILLIARDS FCFA POUR ÉVITER LA FAILLITE À FRATERNITÉ MATIN ADOPTÉ... https://t.co/DWLOt0LQp7
UN ASTÉROÏDE ÉNORME FONCE VERS LA TERRE, LA DATE DE SON ARRIVÉE EST DÉJÀ CONNUE... https://t.co/0UeyPQiVQu
LE FIASCO EN LIBYE, MA «PIRE ERREUR» CONFESSE OBAMA... https://t.co/T2iOsbsJf7
ALGÉRIE : BOUTEFLIKA COMPTE BRIGUER UN CINQUIÈME MANDAT EN 2019... https://t.co/oAudvpSc3v

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741