frenhaessw

Cameroun : la production pétrolière marque un net recul depuis le début de l'année

Le secteur camerounais des hydrocarbures affiche depuis le début de l'année des contre-performances avec un impact cumulé sur la balance commerciale. D'après la Société nationale des hydrocarbures, la production du pays a chuté de 20,8% entre janvier et avril 2017. Un taux imputé notamment à l'affermissement des investissements dans le secteur.

09 Jui 2017 Commentaire    
La menace aujourd'hui pour l'OPEP et les pays africains producteurs de pétrole, vient de l'Amérique, où les compagnies produiraient un gaz de schiste à moins de 50 dollars le baril. La menace aujourd'hui pour l'OPEP et les pays africains producteurs de pétrole, vient de l'Amérique, où les compagnies produiraient un gaz de schiste à moins de 50 dollars le baril. (Crédits : Reuters)

La production pétrolière au Cameroun a chuté de 20,8% durant les quatre premiers mois de l'année 2017, par rapport à la même période de 2016. C'est l'information rapportée par le directeur général de la Société nationale des hydrocarbures (SNH) du Cameroun, Adolphe Moudiki, aux membres du Conseil d'administration de la SNH, le 6 juin à Yaoundé. S'expliquant dans un communiqué final qu'il a signé, le responsable a imputé cette tendance à la baisse des financements injectés dans la production.

Le budget des investissements de production a été ramené de 311,72 millions dollars à la clôture de l'exercice 2016, à 285,45 millions pour 2017. En raison de cet amoindrissement des investissements et du déclin naturel des champs matures, la production pétrolière s'est établie à 9,74 millions de barils au 30 avril, en baisse de 20,8 % comparativement à la même période de l'année précédente», a confié Adolphe Moudiki.

Selon lui, sur la même période, les volumes de pétrole brut commercialisés par la SNH ont atteint 5,763 millions de barils, 29,59% de moins que les ventes effectuées en 2016 entre janvier et avril. Cependant, si la production a lourdement chuté, les revenus générés entre janvier et avril 2017 sont nettement supérieurs aux recettes enregistrées durant la même période de l'année.

En effet, les opérations de ventes de la SNH ont permis de verser au trésor camerounais sur les quatre premiers mois de l'année, après déduction des charges de production, un total de 108,46 milliards de francs CFA. Ces fonds transférés marquent une progression de 31,56% par rapport à la même période en 2016. D'après les sources du gouvernement, cette progression peut être expliquée par la légère amélioration des cours du pétrole brut observée en début d'année sur les marchés internationaux.

Production gazière en hausse

La baisse considérable de la production pétrolière du Cameroun coïncide avec une légère hausse de sa production gazière. Entre janvier et avril 2017, cette dernière s'est élevée à 4 341,7 millions de pieds cubes, avec une légère augmentation de 1,29% par rapport à la même période en 2016.

Pour rappel, sur les quatre premiers mois de l'année dernière, la production gazière s'était établie à 4 286,6 millions de pieds cubes, équivalant une baisse de 5,77% comparativement à la même période de l'année 2015. La SNH avait expliqué cette régression par une «baisse de la demande de la centrale thermique de Kribi»

Avec latribune

Première chaîne de télévision panafricaine d'information multilingue: Afrique Média est le porte flambeau de l'Afrique qui monte et l'espace d'expression et de promotion des baleurs africaines par excellence.

Site internet : www.afriquemedia.tv/ E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

AFRIQUE EDUCATION DU 16 08 2017: https://t.co/wloS58DLYp via @YouTube
APPELS SUR LE CONTINENT DU 16 08 2017: https://t.co/r8adEu9VTk via @YouTube
LE MERITE PANAFRICAIN DU 11 08 2017 1 Output 1: https://t.co/GXdX6rSePs via @YouTube
GRANDE TRIBUNE DU 16 08 2017: https://t.co/UdwzCgMegz via @YouTube

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contact

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +240 555898682
 +235 92521741