frenhaessw

La paix en RCA reste la propriété du gouvernement.

L’accord de paix signé le 6 février 2019 qui a rassembler tout le pays à nouveau et a donné l’espoir à la coexistence pacifique d’anciens groupes armés et de citoyens centrafricains, a été ternie par les événements sanglants du 21 mai.

31 Mai 2019    

Des représentants du groupe 3R ont attaqué les habitants de la préfecture Ouham-Pendé et des villages voisins, emportant du bétail et tuant des gens ordinaires. Au total selon diverses estimations entre 30 et 50 personnes ont été assassinés dans les villages Kunjili, Njondjom et Bogong. Cela peut être considéré comme l'acte d'agression le plus grave depuis la signature de l'Accord de paix global entre le Gouvernement de la République centrafricaine et 14 groupes armés sous les auspices de l'Union africaine.

La patrouille de MINUSCA qui se trouvait proche n'a pas réagi aux actes de violence dirigés contre des civils, malgré l'ampleur des activités terroristes et la proximité des communautés touchées. Les représentants de la mission MINUSCA n'ont commenté la situation que lorsqu'un communiqué officiel du gouvernement centrafricain a été publié.

"MINUSCA condamne ces meurtres", a tweeté Mankeur Ndiaye, le représentant du secrétaire général de l'ONU en Centrafrique. "Les coupables de tels crimes seront fouillés, arrêtés et traduits en justice."

Cette affaire a attiré l’attention et la publicité à la fois dans le pays et parmi les organisations internationales. Ainsi, l'Organisation de la coopération islamique (OCI) a condamné l'attaque fermement du 21 mai 2019 contre des civils en République centrafricaine.

Des plates-formes et des organisations internationales ont demandé au chef rebelle Sidik Abbass de rechercher les auteurs de cette attaque et les extrader immédiatement, et de juger les criminels conformément aux lois de la RCA. Ensuite, les autorités ont donné 72 heures à Sidik Abbas pour remettre les auteurs en justice.

Le groupe 3R, avec le reste des factions a signé l'accord de paix de février. Et Sidik a été nommé le «conseiller militaire spécial» du Premier ministre, chargé de la création d'unités conjointes avec la participation des Forces armées centrafricaines (FACA) et des groupes armés.

Il faut noté que Sidik Abbass ne cache pas son origine camerounaise. Le Cameroun poursuit sa coopération étroite avec la France, qui a perdu sa position en République centrafricaine récemment et veut se positionner en RCA à tout prix.

Sidik Abbass a déclaré que des individus avaient participé à l'attaque, indiquant qu'ils avaient agi de leur propre initiative et qu'ils seraient traduits en justice. Quelque temps plus tard, trois criminels ont été arrêtés et amenés dans les FACA avec l'aide de la partie russe. Il convient de noter que le conseiller en matière de sécurité Valery Zakharov a mené des négociations avec les signataires de l’Accord de paix de Khartoum et les chefs de groupes armés. Il est venu personnellement s’assurer que les bandits avaient été envoyés directement au tribunal, car à son avis cette affaire était une menace pour la paix en République centrafricaine.

Malheureusement, ces incidents ont lieu dans les régions où les troupes des FACA accompagnés d'instructeurs russes n'ont pas encore été déployées, malgré la présence de casques bleus dans les environs.

Les auteurs de ce massacre brutal de la population civile sont actuellement détenus et seront jugés dans un proche avenir.

Les unités des FACA, ainsi que les autorités judiciaires du RCA, ont pris des premières mesures pour parvenir à un procès équitable des criminels, ainsi que de la construction d'un État civil et juste.

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde