frenhaessw

CENTRAFRIQUE / PARLEMENT: Karim Meckassoua en fin mis à la porte

C’est une première en république centrafricaine. Grande victoire pour les députés du pays et le gouvernement, dans la lutte contre les détournements de fond et la manipulation. Le président de l’Assemblée nationale centrafricaine Abdou Karim Meckassoua a été destitué ce vendredi 26 octobre. C’est à l’issue de plusieurs heures de débat et d’un vote libre et transparent à bulletin secret.

27 Oct 2018    

Les députés centrafricains n’ont pas lâché l’affaire et ont fini par obtenir gain de cause. 98 parlementaires ont voté en faveur de la destitution de l’ancien pan Abdou Karim Meckassoua. Un suffrage largement au dessus des 93 voix exigées au minimum pour son éviction. Une affaire désormais close pour l’hémicycle centrafricain qui n’approuvait plus l’action de son patron Karim Meckassoua, accusé depuis plusieurs mois, de détournement de fonds.

La fin de la mascarade

Une décision responsable à l’endroit de celui qui a perdu non seulement la confiance et le soutien des ses paires députés, mais aussi, de certains de ses partisans dans son bastion du pk5.

Il est reproché au président déchu de l’assemblée nationale, de faux et usage du faux, d'avoir conservé des rapports, détourné des fonds et d'avoir fait du favoritisme.

C’est la fin de ce qui a été qualifié « de coup d'état parlementaire ».

Les députés centrafricains ont désormais trois jours pour voter un nouveau Président de l’Assemblée nationale à la place de Meckassoua.

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741