frenhaessw

S&P fait passer la perspective du Nigéria à «négative»

L’agence de notation américaine, Standard & Poor’s (S&P), a abaissé, lundi 2 mars 2020, la note de crédit du Nigeria de «stable» à «négative» en raison de la baisse de ses réserves de change. S&P a confirmé ses notes de crédit souverain à long et à court terme «B / B» pour le pays, tout comme il a abaissé ses notes à l’échelle nationale du Nigeria à long et à court terme à «ngA- / ngA-2» de «ngA / ngA-1 .

03 Mar 2020    
Avec le changement de perspective de S&P, les trois agences de notation internationales ont désormais une perspective «négative» sur la notation souveraine du Nigeria. Un désaveu de la politique économique du président Buhari ? Avec le changement de perspective de S&P, les trois agences de notation internationales ont désormais une perspective «négative» sur la notation souveraine du Nigeria. Un désaveu de la politique économique du président Buhari ?

 L’agence articule sa décision sur le fait que la croissance économique du Nigeria reste faible, « plus lente que celle de plusieurs pairs à un niveau de notation similaire ». Le niveau des réserves de change est passé de 45 milliards de dollars à la mi-2019 à 38 milliards de dollars à la fin de 2019 et à 36,5 milliards de dollars en février 2020. S&P a souligné dans un communiqué que la faible croissance, la dette publique importante et la pression extérieure pesaient sur la solvabilité du Nigéria.

Avec le changement de perspective de S&P, les trois agences de notation internationales ont désormais une perspective «négative» sur la notation souveraine du Nigeria. Moody’s Investors Service et Fitch Ratings avaient également abaissé le Nigéria à quatre niveaux en dessous de la catégorie investissement au premier semestre. Autant de signaux qui montrent que la politique économique du président Muhammadu Buhari, si elle rencontre des résultats sur le terrain, peine à générer une appréciation positive.

L’agence indique qu’elle pourrait abaisser les notes si "les réserves internationales du Nigéria diminuaient sensiblement, la dette extérieure augmentait considérablement, plus rapidement que nos hypothèses actuelles, ou si nos projections d’assainissement budgétaire progressif ne se concrétisaient pas".

A l’inverse, S&P pourrait revoir ses appréciations à la hausse si les performances économiques du Nigéria devaient se renforcer de manière significative, les niveaux des réserves de change augmenter ou si les déficits budgétaires devaient se réduire plus rapidement que prévu.

 

        Source : Financial Afrik

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde