frenhaessw

Conférence de Genève: 528 millions de dollars de dons promis pour la RDC

L'organisation de ce rendez-vous a tourné au bras de fer avec Kinshasa. Mais la conférence des donateurs pour la RDC s'est bel et bien ouverte ce matin à Genève à l'initiative de l'ONU et l'Union européenne qui insistent sur les énormes besoins humanitaires du pays. A la fin de la journée, les Nations unies avaient réuni 528 millions de dollars de promesses de dons comme ils l'espéraient, malgré le boycott de la conférence par le gouvernement congolais. Pourtant, c'est seulement un tiers de la somme nécessaire pour financer les actions cette année. Au total, 1,5 milliard de dollars avaient été sollicités pour venir en aide à 13 millions de personnes en 2018.

13 Avr 2018    
Dans le camp de déplacés de Bunia, dans la province d'Ituri, le 12 avril 2018. Les déplacés y arrivent affamés, certains après s’être cachés ou avoir fui pendant plusieurs jours Dans le camp de déplacés de Bunia, dans la province d'Ituri, le 12 avril 2018. Les déplacés y arrivent affamés, certains après s’être cachés ou avoir fui pendant plusieurs jours

De notre envoyée spéciale à Genève

528 millions de dollars de dons, du moins promis. C'est très proche du chiffre de 530 millions annoncé dès l’ouverture de cette conférencepar le patron du bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU, Mark Lowcock. Le chef d’Ocha assure que c’est mieux que ce qu’il espérait et que ça permettra un meilleur financement des opérations en 2018.

Mais il y avait très peu de ministres dans la salle, c’était pourtant censé être une réunion au niveau ministériel. Très peu de représentants du continent africain aussi, sans doute à cause du boycott lancé par Kinshasa.

22 donateurs sur 54 Etats ou institutions participants

Des représentants de l’Union africaine et du Botswana se sont exprimés. L’Angola et la Tunisie ont envoyé des représentants. Plusieurs pays africains ont apporté leur soutien de principe à la conférence, pas de promesses de dons. Et notamment deux pays voisins qui accueillent des dizaines de milliers de réfugiés congolais, l’Angola et la Zambie.

Le gros de l’effort est toujours fourni cette année encore par les pays occidentaux, l’Union européenne apporte à elle seule 77 millions de dollars. Au final, sur les 54 Etats-membres présents, 22 pays et organisations ont fait des promesses de dons d’un montant presque équivalent à tout ce qui avait pu être donné sur toute l’année dernière.

L’un des très rares ministres à être présent à Genève, c'est d’ailleurs le vice-Premier ministre belge. « L’absence de la RDC à cette conférence est non seulement regrettable, elle est incompréhensible », a lancé sans détour Alexander de Croo. Son pays, la Belgique, compte apporter 25 millions de dollars cette année alors que le gouvernement congolais menace déjà de boycotter les ONG qui accepteront ce financement belge.

209 millions levés depuis janvier

Le commissaire européen Christos Stylianides a protesté contre l’idée d’une « fake news », d’une fausse information, quant à l’ampleur de la crise en RDC. Il dit avoir lui-même observé lors d’une récente visite la gravité de la situation. Malgré tout, les rares représentants congolais d’ONG se disent inquiets de voir que les besoins humanitaires ne seront pas couverts, cette année encore.

Déjà l’an dernier, les dons n’étaient pas suffisants pour couvrir les besoins. Le plan d’action humanitaire n’avait été financé qu’à hauteur de 56%. Et c’est parce que c’était insuffisant que l’ONU, l’UE et les Pays-Bas ont organisé cette conférence. Or, les besoins humanitaires ont doublé depuis. Enfin, la somme de 528 millions reste quelque peu théorique, ce ne sont que des promesses de dons. Personne n’était en mesure de dire si les 209 millions déjà levées depuis janvier faisaient tout ou partie de la cagnotte du jour. Il faut dire que les annonces des Etats étaient parfois assez compliqués, couvrant une ou deux années, portant sur l’urgence ou des problématiques de développement. Ocha croit savoir que d’autres donations pourraient intervenir dans les prochains mois, reste que c’est moins d’un tiers de la somme qui aurait été nécessaire en 2018.

Le patron d’Ocha a par ailleurs annoncé que des discussions sont en cours pour organiser un nouvel évènement où et quand le gouvernement congolais le souhaite. Ce serait le résultat des échanges entre le président Joseph Kabila, le chef du HCR, Filippo Grandi, et la représentante spéciale du secrétaire général pour la RDC, Leila Zerrougui.

Avec africanews


Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

REPORTAGE MADAGASCAR DU 14 08 2018: https://t.co/p4lyYyIMJx via @YouTube
VIEWS ON THE CONTINENT https://t.co/Az8kolup9M
LIGNE ROUGE 1- CAMEROUN / RAPPORT ICG : boko haram affaibli 2- RDC / PRÉSIDENTIELLE 2018 : coalition de six opposan… https://t.co/V5L1DZimV3
Au Cameroun, l'International Crisis Group (ICG), estime dans un nouveau rapport intitulé « Extrême-Nord du Cameroun… https://t.co/wMi6Fe5HB6

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Les cookies facilitent le confort de visite. Pendant la visite de ce site, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Plus d'informations Ok