frenhaessw

BURKINA FASO: THE SAMANDENI DAM: ''A NEW DEVELOPMENT ASSET FOR THE COUNTRY''

The third biggest dam of Burkina Faso was officially inaugurated on Saturday November 30, 2019 by president Roch Marc Christian Kaboré. It's a gigantic pool that has a capacity of 5 billion 5 million cubic meters covering an area of 150 square kilometers with an average depth of 15 meters. The infrastructure cost is estimated at 61 billion CFA(101 million USD).The dam is to become an economic growth center in the Mouhoun valley.

05 Déc 2019

La coquille d’escargot remplace valablement l’engrais NPK, selon un ingénieur agronome ivoirien.

Savoir exploiter les ressources locales pour les transformer en créneaux porteurs d’emplois modernes nécessite un investissement personnel et engagé de la jeunesse qualifiée. Le ramassage et la commercialisation des escargots a été pendant longtemps une activité pratiquée de façon informel dans la plus part des pays côtiers en Afrique de l’Ouest. Cependant, la pression démographique sur l’environnement a réduit la population naturelle de ces gastéropodes dont la demande sur le marché ne fait que croitre. Songuifolo Coulibaly, ingénieur agronome et entrepreneur ivoirien a décidé de faire de la valorisation de la filière escargot, son cheval de bataille.

23 Nov 2019

BURKINA FASO : Lutte contre les pesticides : un jardinier déclare : « Je n’utilise pas de pesticides sur mes salades… Je suis le premier consommateur de ma salade»

Le danger lié à l’utilisation des pesticides et autres produits chimiques dans l’activité agricole a fait ses preuves au Burkina Faso. Pour ceux qui s’en souviennent, le 1er Septembre 2019, une intoxication alimentaire par la manipulation des pesticides a coûté la vie à 13 personnes dans le village de Lapiou, commune de Dydir dans la province du Sanguie. Quelques jours plus tard, le 9 septembre 2019, les autorités ont été alertées des cas de décès de cinq personnes à Pouytenga dans la région du Centre-Est, à cause d’une autre intoxication alimentaire similaire. Toutefois, les jardins potagers, continuent de déverser sur le marché des aliments qui sont consommés crues par les populations. Y a-t-il une sensibilisation en cours ? Les producteurs de ces denrées alimentaires sont-ils suffisamment alertés ? C’est une inquiétude qui nous a motivée à faire un petit tour chez les jardiniers de Ouagadougou.

17 Nov 2019

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde