frenhaessw

Programme ACP-UE: vers un positionnement, une visibilité et une concurrence dans le secteur des Minéraux de Développement (MdD)

Il n'y a pas que diamant et or qui brillent, d'autres Minéraux dits de Développement ont, dans leur secteur, entrepris de faire rayonner certaines structures informelles artisanales et nationales. Objectif : créer davantage de richesses et générer des revenus viables. D'où la nécessité d'une formalisation systématique et d'un développement accéléré d'entreprises qui opèrent dans le même rayon.

28 Nov 2019    
 : Photo de groupe de tous les participants à l'atelier de validation technique et d'appropriation par les parties prenantes de la stratégie nationale pays sur les MdD : Photo de groupe de tous les participants à l'atelier de validation technique et d'appropriation par les parties prenantes de la stratégie nationale pays sur les MdD AFRIQUE MÉDIA

C'est ce en quoi ont consisté ces quelques jours de travaux déclinés en atelier de validation technique et d'appropriation par les parties prenantes de la stratégie nationale pays sur les MdD, les 22 et 23 novembre 2019, à Douala au Cameroun.
Vision à l'horizon 2025: faire du secteur des MdD un levier important du développement économique et social au Cameroun.
C'est la fin de la phase 1 de ce programme triennal ACP-UE, instauré en 2015, autour de l'accentuation "accrue sur l'appui à la formalisation de coopératives et des travailleurs informels".
En d'autres termes, il est question de rendre le secteur de l'Exploitation Minière Artisanale et à Petite Échelle (EMAPE) des MdD plus compétitif et attractif sur un marché dominé par les PME nationales et artisanales.
Ceci passe notamment par un partage de connaissances, soutenu d'un renforcement de capacités à hauteur de 13,1 millions d'euros d'appui à l'Afrique, aux Caraïbes et au Pacifique.
La raison étant que l'exploitation comme la valorisation de ces minéraux est une activité essentiellement informelle dans la plupart des pays bénéficiaires de ce programme mis en œuvre en partenariat avec le PNUD et le MINMIDT.

Cas du Cameroun

Durant ces travaux, les experts et autres acteurs du secteur minier ont convenu d'une stratégie vers un développement durable du secteur. Cette stratégie de déclinera en un guide de formalisation participative accélérée d'une part, et d'autre part, en un guide de développement accéléré d'entreprises.
D'après un document sur les EMAPE's, il ressort que le Cameroun est riche en ressources naturelles notamment les MdD à l'instar du saphir, de l'améthyste, la pouzzolane, l'argile, le sable, etc. Cependant, la contribution de ces ressources au PIB reste limitée et contraste avec le niveau de pauvreté, selon le rapport Geodata 2018. En outre, en tenant compte des réformes dans le sens du développement, de nombreux facteurs économiques et socio-environnementaux constituent des obstacles à l'émergence de ce secteur.
On peut à ce titre noter un faible niveau de structuration, une mauvaise qualité et une faible quantité des produits issus de la valorisation des MdD, une insuffisance de normes, un faible taux d'implication des femmes, un faible niveau de maitrise de la chaîne de valeur, une organisation informelle, etc.
Côté environnemental, on peut relever la difficulté d'accès au marché, l'instabilité des prix des MdD, la complexité de l'environnement des affaires, le problème d'accès aux terres et de sécurisation des sites, entre autres.

Ce processus se déclinera en 7 axes stratégiques, 8 objectifs spécifiques, 8 résultats escomptés et 10 plans d'actions stratégiques.

Vue de la salle des travaux de validation technique et d'appropriation par les parties prenantes de la stratégie nationale pays sur les MdD - AFRIQUE MÉDIA

Vue de la salle des travaux de validation technique et d'appropriation par les parties prenantes de la stratégie nationale pays sur les MdD - AFRIQUE MÉDIA

Dans le guide de développement accéléré d'entreprises, 3 éléments moteurs permettront de démarrer le processus : tout d'abord la capacité des acteurs, ensuite le climat des affaires et l'accroissement des investissements dans le secteur, et enfin le financement du secteur de l'EMAPE, doublé de la promotion de l'entrepreneuriat féminin.

La prochaine étape à l'échelle nationale sera de rendre effectif le positionnement pour une transformation structurelle capable de générer des emplois locaux (au moins 2000 déjà opérationnels), ainsi que réduire la pauvreté, ceci en rapport avec l'économie locale.

par Lynda SIBAFO

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde