frenhaessw

Neuf institutions financières garantissent 121,5 milliards FCFA, sur l’emprunt obligataire du Cameroun de 150 milliards FCFA

C’est en toute sérénité que le gouvernement camerounais a lancé, le 25 octobre 2018 dans la capitale, le roadshow pour son emprunt obligataire de 150 milliards de francs Cfa, à souscrire du 29 octobre 2018 au 9 novembre 2018.

27 Oct 2018    

Selon la présentation faite aux investisseurs à Yaoundé, avant que la caravane se déporte ce 26 octobre 2018 à Douala, la capitale économique du pays, neuf banques et institutions financières locales ont déjà garanti une enveloppe de 121,5 milliards de francs Cfa, afin d’assurer le succès de cette opération de levée de fonds.

Il s’agit des trois arrangeurs de l’opération que sont Société Générale Cameroun, Afriland First Bank et EDC Investment, puis du syndicat de placement de cet appel public à l’épargne, constitué de la BICEC, Ecobank, UBA, BGFI, SCB Cameroun et Financia Capital. Grâce aux prises fermes de ces neuf établissements financiers, le gouvernement camerounais ne recherche en réalité plus que 28,5 milliards de francs Cfa, afin de compléter l’enveloppe recherchée à travers ce nouvel emprunt obligataire lancé à la Bourse de Douala (DSX).

Cependant, selon le consortium des arrangeurs et le syndicat de placement, une partie de ces prises fermes pourrait être placée auprès du grand public si, particuliers et entreprises manifestent de l’engouement à souscrire à cet appel public à l’épargne du gouvernement camerounais; pour lequel une surallocation n’est pas exclue, en cas de sursouscription.

Ce nouvel emprunt obligataire de l’Etat du Cameroun, le 5ème depuis l’année 2010, est destiné à financer une quarantaine de projets en cours dans les dix régions du pays. Il est assorti d’un taux d’intérêt annuel de 5,6%, tout au long de la durée de maturité (2018-2023) de l’emprunt.

L’obligation coûte 10 000 francs Cfa, et le minimum à souscrire est de 300 000 francs Cfa, soit 30 obligations. Baptisé «ECMR 5,6% net 2018-2023», cet emprunt sera ensuite côté à la DSX, dans le cadre du marché secondaire, afin de permettre les échanges de titres entre les investisseurs.

Avec investiraucameroun

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741