frenhaessw

Les États-Unis somment le Soudan de rompre tout lien commercial avec la Corée du Nord

Pour les États-Unis, le Soudan devrait (ou doit) “mettre fin à tout lien commercial” avec la Corée du Nord afin d‘être retiré de la liste noire américaine. Ce que pourtant Khartoum dit avoir déjà fait.

01 Mai 2018    

Toute rupture mérite un sacrifice. Et le Soudan doit sacrifier ses liens commerciaux avec la Corée du Nord pour être rayé de la liste noire américaine des pays soutenant le terrorisme. “Avant tout, il est important de mettre fin à tout lien commercial avec la Corée du Nord”, a déclaré à l’AFP un haut responsable américain, qui a demandé l’anonymat.

Et pourtant, Khartoum affirme qu’il s’est engagé à respecter toutes les résolutions adoptées par le Conseil de sécurité de l’ONU contre la Corée du Nord. “Le Soudan confirme, n’avoir aucune relation avec la République populaire démocratique de Corée”, a déclaré le ministère soudanais des Affaires étrangères dans un communiqué publié dimanche.

Bien qu’ayant levé en octobre son embargo commercial imposé à Khartoum et vieux de plusieurs décennies, Washington a maintenu le Soudan sur sa liste des “Etats soutenant le terrorisme”, qui inclut notamment la Corée du Nord, la Syrie et l’Iran.

Et même si le Soudan et la Corée du Nord n’ont plus de relations diplomatiques depuis des années, certains groupes de défense des droits de l’Homme affirment que les deux pays entretiennent une coopération militaire.

Pour Washington, le Soudan doit fournir une assurance complète qu’il a coupé ses relations avec Pyongyang. “Plus de business, point. Donnez-nous la preuve que vous l’avez effectivement arrêté. Voilà ce qu’ils doivent faire”, a ajouté le haut responsable américain.

En 1997, Washington avait imposé des sanctions au Soudan, accusé de soutien aux groupes militants islamistes. Le fondateur d’Al-Qaïda, Oussama Ben Laden, a vécu au Soudan entre 1992 et 1996.

Après des décennies de relations diplomatiques tendues, les relations entre Washington et Khartoum se sont améliorées sous la présidence de Barack Obama, puis avec la levée des sanctions par Donald Trump, l’année dernière.

Les finances du pays ont été sévèrement touchées après l’indépendance du Soudan du Sud en 2011, privant le nord d’environ 75 % des revenus pétroliers soudanais.

Avec africanews

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde