frenhaessw

Le Zimbabwe veut relancer sa propre devise

Le Zimbabwe veut reprendre la main sur sa monnaie. Depuis dix ans, à cause de l'inflation, il n'y a plus de devise nationale. Les échanges se font en dollars américains. Mais cela n'a pas suffi à relancer l'économie. Les nuages s'accumulent et la nouvelle administration n'arrive à pas regagner la confiance des marchés. Seule solution selon les autorités : revenir au dollar zimbabwéen.

13 Jan 2019    
Un homme tient un billet de 50 milliards de dollars zimbabwéens en 2009. Un homme tient un billet de 50 milliards de dollars zimbabwéens en 2009.

Il y a dix ans, l'argent ne valait plus rien au Zimbabwe. Un billet de banque de 100 000 milliards de dollars zimbabwéens, bout de papier à quinze chiffres, ne payait même pas un ticket de bus.

De dévaluation en dévaluation, le gouvernement a dû trancher. La monnaie nationale a été abandonnée et le dollar américain est devenu la devise de référence. Mais dans les rues d'Harare, on trouve aussi des yuan chinois, des yen japonais, des roupies indiennes ou des rands sud-africains.

Mais malgré ces solutions de secours, la confiance n'est pas revenue. Les investisseurs ne croient toujours pas en l'économie zimbabwéenne. Ils ne veulent pas laisser leur capital au Zimbabwe.

Petit à petit, les dollars américains, qui devaient relancer la machine, se sont faits de plus en plus rares. Aujourd'hui, l'inflation et les pénuries sont de retour. Les prix du carburant et des médicaments recommencent à grimper.

Comment s'en sortir ? Les autorités font un pari risqué : revenir à la monnaie locale d'ici à la fin de l'année en espérant calmer le jeu. Et retrouver un peu de sérénité financière.

Avec rfi

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

APPEL SUR LE CONTINENT DU 20 02 2019 SUJET 1 : RDC / QUE PEUT ENCORE MARTIN FAYULU APRES L'INVESTITURE DE FELIX TS… https://t.co/8YkWG0CVKS
PRÉSIDENTIELLE AU SÉNÉGAL : MACKY SALL VISE UNE RÉÉLECTION AU PREMIER TOUR .Le Sénégal vote le 24 février pour une… https://t.co/L5KdiTV7SZ
WILL AFRICA SOON SAY GOODBYE TO THE FCFA? https://t.co/3mY0rf7Tat
#OUGANDA : Le lieutenant-général Kainerugaba Muhoozi est considéré comme un probable successeur du président Museve… https://t.co/2vgDGe4CsA

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde