frenhaessw

La chute des cours du gaz fait régresser de 6,2 % l’indice des prix des produits exportés par la Cemac au 1er trimestre 2019

La Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) vient de publier une analyse de l’évolution des cours des principaux produits de base exportés par la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) au 1ertrimestre 2019.

18 Jui 2019    

Selon la Beac, l’indice global des cours des produits de base exportés par la Cemac a régressé de 6,2 % par rapport au quatrième trimestre de l’année 2018, sous l’effet d’une chute des cours des produits énergétiques. La Banque centrale indique que, malgré la légère reprise de la plupart des prix des produits non énergétiques, l’indice global a été largement tiré à la baisse par les prix du gaz naturel.

Dans le détail, les cours des produits énergétiques ont reculé de 8,2 % au premier trimestre 2019 en variation trimestrielle. Elle reflète principalement le repli du prix du gaz naturel dans un contexte de baisse de la demande. Ceci s’explique par le redémarrage des centrales nucléaires au Japon d’une part, et la hausse des exportations de gaz naturel liquéfié aux États-Unis, en Australie et au Qatar, d’autre part.

Les cours du pétrole quant à eux, ont connu une hausse régulière depuis le début de l’année, atteignant 64 dollars en fin mars 2019. Cette hausse est liée aux importantes réductions de production des membres de l’Organisation des pays producteurs de pétrole (Opep) et de leurs partenaires, suivant la décision en fin décembre 2018 de durcir leur accord de limitation de la production afin de faire remonter les cours.

Perspectives

Pour ce qui est des produits agricoles, ils ont opéré un léger redressement au premier trimestre 2019, après le repli marqué au cours de l’année 2018. Cette situation s’explique par le relâchement des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine et les perspectives défavorables de la production agricole aux États-Unis. La plus forte croissance a été observée sur le marché du caoutchouc (+ 17,9 %), en lien avec l’accroissement de la demande chinoise et indienne.

L’indice des cours des produits forestiers a aussi connu une légère hausse, passant de 82 % au 2e trimestre 2018 à 83 % au premier trimestre 2019. Cette hausse, observée sur le marché des feuilles de placages (1,2 %), et dans une moindre mesure sur le marché des grumes (0,5 %), est essentiellement due à une forte demande mondiale.

Dans la prospective, la Beac se base sur les analyses de la Banque mondiale. Elles prévoient que les cours du pétrole devraient rester stables, autour d’une moyenne de 66 dollars le baril, compte tenu des perspectives de croissance mondiale plus faible que prévu et une hausse de la production pétrolière dans les pays non membres de l’Opep.

Par contre, les prix des métaux et des produits agricoles devraient connaître un redressement, pour ensuite s’accélérer en 2020, sous l’effet essentiellement du renchérissement du prix de l’or.

Avec investiraucameroun

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde