frenhaessw

Afrique du Sud : une femme pour remettre sur pied la South African Airways

La compagnie aérienne nationale en Afrique du Sud ouvre une nouvelle page de son histoire avec la nomination de Zuks Ramasia à sa tête. Soit-elle une directrice générale par intérim, cette femme qui a plus de 25 années d’expérience dans le domaine de l’aviation, aura la lourde tâche de remettre sur les rails la South African Airways.

09 Jui 2019    

Zuks Ramasia devrait entrer dans ses fonctions dès ce lundi. Elle remplace Vuyani Jarana qui avait claqué avec fracas les portes de la direction générale de la South African Airways la semaine dernière, après moins de deux ans de bons et loyaux services, au motif que sa stratégie de redressement de la compagnie était compromise par le manque d’argent et une bureaucratie persistance.

En dépit de ses 25 années d’expérience dans le domaine de l’aviation, l’arrivée de Zuks Ramasia ne sous-tend pas la fin de la crise au sein de la compagnie aérienne nationale ; si ce n’est qu’elle vient illustrer la difficulté du gouvernement sud-africain à réformer ce gouffre financier qu’est la South African Airways.

Depuis 2011, la SAA n’a réalisé aucun bénéfice. Elle fonctionne à perte et ses dirigeants ont lancé un plan de redressement quinquennal révisé qui comprend une réduction des coûts et l’annulation d’itinéraires non-rentables, nécessitant environ 21,7 milliards de rands (1,5 milliard de dollars) en injections de trésorerie du gouvernement. Cela devrait permettre à la compagnie de poursuivre ses activités jusqu‘à l’exercice 2021/22, période à laquelle elle espère enfin réaliser des bénéfices.

Compagnies publiques en restructuration

“Nous travaillons actuellement à perte … et c’est dans ce contexte que nous avons demandé 4 milliards de rands de soutien pour l’exercice en cours”, a déclaré Martin Kingston, membre du conseil d’administration.

Outre le gouvernement sud-africain, la South African Airways espère également être sous perfusion financière de prêteurs, parmi lesquels des prêteurs internationaux, pour obtenir un financement à court terme et éponger ses dettes urgentes.

Le changement de tête à la SAA survient dans la foulée de la démission du patron d’Eskom, géant de la production d‘électricité en Afrique du Sud. Certes, à un degré moindre, Eskom connaît elle-aussi des difficultés dans sa gestion quotidienne. Effectifs pléthoriques, mauvaise gestion, endettements massifs… des points communs que se partagent bien d’entreprises publiques sud-africaines. Réélu début mai, le président Cyril Ramaphosa a promis de redresser ces compagnies, et par ricochet, l‘économie de son pays.

Avec africanews

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde