frenhaessw

Afrique centrale / pénurie des devises: la BEAC veut mettre de l’ordre

Au terme des négociations avec les ministres de finances et de l’économie, les banques commerciales, les représentants des associations de banques et organisations  patronales de la zone monétaire et les responsables de la CEMAC, la Banque des Etats de l’Afrique Centrale a fini par prendre une décision. Satisfaire les demandes de sortie en devises des opérateurs  économiques avec à la clef, une condition.

27 Juil 2019    

Le compromis de Douala

A l’issue de la réunion de sensibilisation sur la nouvelle réglementation de change de la Zone, les pays de la CEMAC ont conclu un accord appelé « Compromis de Douala ». Par ce texte, la banque centrale s’engage à donner une suite favorable aux demandes de sortie des devises des opérateurs économiques qui lui sont adressées, sans  tenir compte des devises que les banques détiennent à l’extérieur de la Zone CEMAC. La condition est que la Banque régionale sanctionnera les banques qui détiennent les réserves de changes injustifiées avec une amende correspondant à 5% du montant concerné.

Le texte de la réglementation

Le nouveau texte adopté le 04 juillet dernier, impose désormais aux banques un délai de cinq jours  et non trente comme c’était le cas pour transférer 70% des devises en leur possession à la banque centrale. Parallèlement, la BEAC n’a pas accédé à la demande des banques commerciales et des opérateurs économiques qui réclamaient un moratoire pour se familiariser avec le nouveau mécanisme.

La Rédaction

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde