frenhaessw

France-Bénin: le projet de restitution des biens culturels suit son cours

C’est un sujet qui sera au centre de la visite de Patrice Talon à Paris, le 6 mars prochain : la restitution des biens culturels à l’Afrique. Et pour cause : le Bénin a toujours été en pointe sur ce sujet. Emmanuel Macron avait promis en novembre dernier à Ouagadougou des restitutions temporaires et définitives. Du côté de l’Elysée, on travaille à la mise en œuvre de cet engagement présidentiel avec la nomination prochaine d’un binôme pour réfléchir à la question.

05 Mar 2018    
Statuette Tsogho, Gabon, XIXe siècle, restituée le 7 septembre 2016, après avoir disparu du musée de l’Homme dans les années 1950, par un collectionneur européen au musée du quai Branly, à Paris. Statuette Tsogho, Gabon, XIXe siècle, restituée le 7 septembre 2016, après avoir disparu du musée de l’Homme dans les années 1950, par un collectionneur européen au musée du quai Branly, à Paris. © Siegfried Forster / RFI

L’entourage du président français l’assure : les restitutions temporaires devraient rapidement débuter. Des musées africains pourraient accueillir des pièces notamment du Quai Branly, d’ici six mois à un an. Une première étape simple et qui semble faire consensus.

L’autre promesse formulée par Emmanuel Macron à Ouagadougou, la restitution définitive des œuvres à l’Afrique, s’avère en revanche beaucoup plus complexe à mettre en œuvre. Dans l’entourage du chef de l'Etat, on a parfaitement conscience des enjeux à la fois émotionnels, politiques et patrimoniaux que cela soulève.

Pour tenter de déminer ce sujet sensible, l’Elysée s’apprête donc à nommer un binôme chargé de réfléchir à la question. Est-il nécessaire de faire évoluer la loi française ? Combien d’œuvres sont concernées ? « La personne nommée devra regarder tous ces paramètres, peut-être que les obstacles ne sont pas si insurmontables », veut croire un conseiller du président.

Quoi qu’il en soit, l’Elysée ambitionne de commencer à travailler avec les pays les plus motivés. Au premier rang desquels le Bénin. Ces restitutions d’œuvres seront au centre de la visite à Paris de Patrice Talon le 6 mars prochain. « On attend qu’eux aussi se mettent en ordre de bataille pour que ce soit possible », précise-t-on dans l’entourage du président français. Sous-entendu : que les Etats intéressés se mettent en capacité d’accueillir ces œuvres et de les protéger.

 

Avec RFI


Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Lien de la page Facebook du conseil Africain des médias pour vos sondages. https://t.co/4FWbgIsaTd https://t.co/dLjlLJoSbz
BONJOUR CHERS INTERNAUTES LE SONDAGE CONTINUE SUR LA PAGE FACEBOOK DU CONSEIL AFRICAIN DES MÉDIAS… https://t.co/HHlXKrw89K
CAMEROUN ELECTION PRESIDENTIELLES 2018 : TEMPS FORT MEETING https://t.co/XvuLkz4x65
GRANDE TRIBUNE DU 25 09 2018 PRESENTEE PAR RAOUL PEPIN BENA https://t.co/OaYVzBJF7I

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741