frenhaessw

Sommet Afrique-Russie : Touadéra et Poutine déterminés à continuer le partenariat

Le Sommet Afrique-Russie, qui s’est tenu dans la ville balnéaire de Sotchi les 23 et 24 octobre, s’est ouvert par une réunion des leaders russe et centrafricain. Lors de cette première réunion ils ont réitéré leur détermination quant au développement des liens entre les deux pays.

28 Oct 2019    

Vladimir Poutine, pour sa part, a souligné que la RCA était un partenaire principal de la Russie en Afrique centrale et que l’Etat russe était disponible pour soutenir la Centrafrique en terme du rétablissement de la situation sécuritaire.

Le Président Touadera a saisi l’occasion pour s’adresser aux autorités russes ainsi qu’aux chefs d’Etat et de gouvernements des pays africains. Il a souligné le soutien de l’Etat russe dans la réalisation du Processus de l’Initiative de Paix de l’Union Africaine, ayant abouti à la signature de l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation entre le Gouvernement et les groupes armés le 6 février 2019 à Bangui.

Le numéro un centrafricain réfère un faible développement des pays africains aux problèmes sécuritaire de la zone subsaharienne. En conséquence, le président centrafricain Touadéra a demandé à son homologue russe de renforcer son soutien militaire à la Centrafrique, notamment en ce qui concerne les « armes plus lourdes ».

Il est à noter que le sommet à Sotchi est l'occasion pour l’Afrique et la Russie de développer les relations à un nouveau niveau de coopération. Les enjeux économiques et stratégiques pour les pays africains, qui ne voient plus de perspectives plus ou moins significatives dans des partenariats déjà existant, sont aussi majeurs. Il s’agit du développement énergétique, militaire, industriel et celui d’agriculture.

Le secteur énergétique semble être le plus pertinent, or le manque d’infrastructures d’électrification sur le continent freine le secteur de production voire le progrès économique. Pour le moment, des projets visant le développement énergétique font l’objet des accords signés entre la Russie et le Rwanda ainsi que le Kenya, la Tanzanie et l’Ouganda.

En parlant de la position de la RCA, Faustin-Archange Touadera a assuré que la république était ouverte à la coopération avec un engagement déterminé pour la consolidation des parcours démocratiques et du développement économique.
« C’est pourquoi, j’invite les chefs d’entreprises à venir investir en République Centrafricaine, car les opportunités sont aussi immenses dans les secteurs de l’agriculture, de l’énergie, des eaux et forêts, du tourisme, des nouvelles technologies de l’information et de la communication et des services », a conclu le Président centrafricain.

D’ailleurs, le sommet de Sotchi risque d’affaiblir les positions des puissances occidentales présentes en Afrique. A ce propos, certains médias européens ont entamé des campagnes en vue de discréditer Moscou, dont les activités prennent de l’ampleur ces derniers temps. Actuellement, la Russie se positionne en cinquième place par le taux d’échanges commerciaux avec les pays africains, précédée par les Emirats Arabes Unis.

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde