frenhaessw

Que faire face à la probable crise alimentaire au Burkina Faso d’ici à 2020 ? Un atelier sur la charte PREGEC traite de la question.

La charte pour la prévention et la gestion des crises alimentaires (Charte PREGEC) a fait l'objet d'un atelier travail organisé par la Confédération Paysanne du Faso CPF en collaboration avec le Réseau des Organisations Paysannes et des Producteurs Agricoles de l’Afrique de l’Ouest(ROPPA) et le Secrétariat du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest. CSAO/OCDE. L’évènement qui s’est déroulé du 19 au 20 juin 2019, à Ouagadougou a réunis une quarantaine de participants composés de parlementaires et membres des organisations de la société civiles.

25 Jui 2019    

Qu'est-ce que la Charte PREGEC ? Quelle est son histoire? Quelle sont les avantages de l’application de la charte PREGEC sur la sécurité alimentaires au Burkina Faso ? Voilà autant d'interrogations dont les réponses pourraient renseigner l'opinion  sur le travail préalable abattu par les experts de la sécurité alimentaires, les recommandations faites aux gouvernements, le niveau de respects des engagements pris par les gouvernements  et leurs impacts sur la réduction des risques de crises alimentaires dans les pays d’Afrique de l’ouest et du sahel.

Si rien n’est fait, et dans l’urgence, la crise alimentaire risque de devenir le plus grand défi auquel doit faire face le gouvernement du Burkina Faso après bien sûr l’insécurité liée aux attaques terroristes. Des solutions ont été identifiées et regroupées dans la charte PREGEC que le Burkina Faso a adoptée depuis 2011. « Le contexte sécuritaire que nous vivons aujourd’hui aura un grand impact sur la production agricole. Nous avons des populations  déplacées, des villages qui se vident de leurs habitants, et ces personnes qui quittent leurs localités se retrouvent dans des situations ou ils ne peuvent plus produire, car ayant perdus leur capital productifs, tels que les matériels, les troupeaux, les stocks alimentaires. Et même la peur d’aller en brousse pour cultiver à cause de la menace terroriste va beaucoup jouer sur la production agricole. C’est pourquoi nous allons suivre d’une façon particulière l’application de la charte PREGEC, car lorsqu’il y a crise alimentaire c’est ce sont les populations rurales qui sont les plus affectées » a affirmé Mr Issouffou Porgo, Secrétaire General de la Confédération Paysanne du Faso lors du point de presse tenu en marge de l’atelier.

La Charte PREGEC, qu’est-ce que c’est ? Et d’où vient-elle ?

La charte PREGEC est un code de bonne conduite qui, si scrupuleusement appliquée, permettrait au gouvernement de faire face à toutes les formes de crises alimentaires qui pourraient survenir dans le pays. Car  elle devrait solidifier les plans de réponses structurelles et renforcer les plans de réponses conjoncturelles des crises alimentaires dans les pays d’Afrique de l’ouest et du sahel. La charte préconise en effet, la coordination des interventions de sécurité alimentaires et nutritionnelles avec les priorités nationales. « Il y a des dispositions qui sont prévus dans la charte pour faire disparaitre l’aide alimentaire » nous a confié Mr Issa Martin Bikienga, ancien ministre de l’agriculture du Burkina Faso et modérateur de l’atelier.

Quand on se réfère au préambule de la charte elle-même, son histoire remonte à février 1990, lorsque les Chefs d’Etats des pays membres du Comité Permanant Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILSS) et les pays donateurs adoptaient la charte de l’aide alimentaire sur proposition du Réseau de Prévention des Crises Alimentaires (RPCA).  L’ambition de ce code de conduite était de minimiser autant que possible les effets pervers de l’aide alimentaire et de faire en sorte que celle-ci disparaisse à terme. Soumise à révision entre 2007 et 2011, la charte de l’aide alimentaire révisée a été rebaptisée Charte pour la Prévention et la Gestion des Crises Alimentaires (Charte PREGEC). Elle a été formellement adoptée par les ministres en charges de l’agriculture et de l’alimentation des pays membres de la CEDEAO, la Mauritanie et le Tchad le 17 novembre 2011 à Conakry en Guinée.  La charte PREGEC a été approuvée par le 40ème  Sommet ordinaire des Chefs d’Etats et de gouvernements de la CEDEAO lors de leur session du 16 et 17 février 2012.

securite alimentaire 1

Face aux défis sécuritaires au Burkina Faso, l’atelier est une occasion d’attirer l’attention internationale sur l’importance des engagements citoyens Burkinabé et aussi une rencontre d’évaluation des progrès réalisés en matière sécurité alimentaire et nutritionnelle au Burkina Faso, tout en abordant les défis restants. C’est ce que Madame Julia Wanjiru, chargée de communication du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest (CSAO/OCDE) explique « Cet atelier se tient en prélude à la rencontre annuelle du Réseau pour la Prévention de la Sécurité Alimentaire (RPCA) qui se tient chaque année en décembre dans un pays ouest-africain et s’inscrit dans un cycle appelé le cycle PREGEC. Elle a pour objectif d’analyser la campagne agricole et la situation alimentaire et nutritionnelle selon une méthodologie précise qui s’appelle le cadre harmoniser, afin de créer un consensus sur l’ensemble de la situation et coordonner les actions des plans de réponses »

Compte tenu du fait que la charte n’a pas une force contraignante sur les Etats, l’objectif principal de cet atelier de Ouagadougou est la mise en place d’un comité national de veille citoyenne et parlementaire sur l’application de la charte PREGEC au Burkina Faso. A travers un plan d’actions défini par le comité, les organisations paysannes, les organisations de la société civile, le secteur privé, la presse, les parlementaires pourront interpeler les pouvoirs publics et leurs partenaires techniques et financiers sur le respect des engagements de la charte et veiller à la prévention de la crise alimentaire au Burkina Faso.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde