frenhaessw

Cote d’Ivoire : Mutinerie, les Forces spéciales obtiennent 17 millions chacun

Le président Ouattara aurait accédé aux revendications des éléments des Forces spéciales ivoiriennes qui se sont mutinés depuis mardi. Le chef d’Etat ivoirien aurait donc accepté de leur verser 17.000.000 de francs CFA chacun.

11 Fév 2017    

Revendications fructueuses pour les Forces spéciales. Et les autres ?

Les Forces spéciales ivoiriennes auraient obtenu gain de cause à la suite de leurs mouvements d’humeur. En effet, après le conseil des ministres d’hier, le gouvernement ivoirien aurait accepté de donner suite aux revendications des mutins. Ainsi, avec l’approbation du ministre chargé de la Défense, Alain-Richard Donwahi, le général de brigade Lassina Doumbia, commandant des forces spéciales, auraient trouvé un accord avec ses éléments basés à Adiaké. La somme de 17.000.000 de francs CFA aurait donc été promis à chacun des 2600 éléments de cette unité d’élite. Il aurait même été convenu de verser un acompte de7.000.000 de francs CFA à chaque mutin dès lundi prochain. Les détails de l’accord demeurent cependant confidentiels. Une rencontre serait prévue au plateau pour des excuses à la hiérarchie et au ministère de la Défense .

À l’instar des mutins de Bouaké, voilà une autre entité de l’armée ivoirienne qui vient ainsi d’avoir satisfaction. Et pourtant, d’autres corps de la grande muette qui faisaient les mêmes revendications sont repartis bredouilles. Lors de la rencontre avec les ex-FDS, le général de division Sékou Touré, chef d’état-major, avait été catégorique. Aucune prime ne leur avait été promise, et donc aucun montant ne leur serait versé.

Les gendarmes, policiers, sapeurs pompiers et autres gardes pénitentiaires n’ont également pas été pris en compte. De même, les fonctionnaires qui étaient récemment entrés en grève n’ont rien perçu. Aussi, cette dichotomie dans le traitement des militaires pourrait créé des frustrations que d’aucuns se pressent de dénoncer. Et un garde pénitentiaire de prévenir : « Un père ne peut pas traiter ses enfants différemment. Si ça continue, nous nous mutinerons encore. »

Avec afrique-sur7

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde