frenhaessw

Ces guerres d'Afrique oubliées par le reste du monde

Le Conseil norvégien pour les réfugiés a publié une liste des dix crises qui entraînent des déplacements de population. La majorité des pays sur la liste se trouvent sur le continent africain. Pourtant, on en parle peu.

07 Jui 2019    

"Il n’y a visiblement pas d’attention de la communauté internationale par rapport à ce qui se passe" (Patient Mashariki, directeur NRC Cameroun)

Parmi les dix pays figurant sur la liste : sept pays africain où les déplacements de population sont les moins pris en compte dans le monde en 2018.

Et c’est le Cameroun avec la crise anglophone qui domine le classement établi par le Conseil norvégien pour les réfugiés. Un ordre basé sur trois critères : le manque de financement, le manque d'attention des médias et la négligence politique.

L’ONG norvégienne déplore un intérêt médiatique minimal et trop peu de pression portée sur les parties pour qu'elles cessent d'attaquer les civils, comme l’explique Patient Mashariki , directeur par intérim au Cameroun du Conseil norvégien pour les réfugiés. "On a maintenant 530.000 déplacés juste dans les zones anglophones à cause du conflit et puis il y a les civils qui continuent à souffrir. Il n’y a visiblement pas d’attention de la communauté internationale par rapport à ce qui se passe en termes de financement. Il y a des organisations humanitaires qui sont sur place mais il y a encore beaucoup de besoin et il y a certaines organisations qui risquent même de cesser leurs activités. Il y a des gens qui sont cachés dans la forêt et on aurait une possibilité de les aider. C’est vraiment un grand souci," déplore Mr. Mashariki.

Zentralafrikanische Republik Unterernährte Kinder (picture-alliance/AP Photo/J. Delay)

Le Cameroun est suivi par la République démocratique du Congo où des centaines de milliers de Congolais ont été contraints de se réfugier en Ouganda en 2018, lorsque les combats interethniques ont repris dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri.

A cela s’ajoute l’épidémie d'Ebola qui s'est déclarée en août 2018. L'attention internationale et le financement des donateurs n'ont pas suivi l'escalade des besoins.

Selon le Conseil norvégien pour les réfugiés, tout au long de l'année, l'attention des médias internationaux s'est principalement concentrée sur l'élection présidentielle.

La République centrafricaine est cette année aussi sur la liste. Sur les 4,6 millions d'habitants du pays, 2,9 millions ont un besoin urgent d'aide humanitaire. Ce qui fait de cette crise l'une des plus graves au monde.

Zentralafrikanische Republik Flüchtlingslager (picture-alliance/dpa/R. Blackwell)

Pour Antoinette Montaigne, présidente de l’Académie de la paix et du développement durable et ancienne ministre centrafricaine de la Réconciliation nationale, il est temps que la communauté internationale accorde beaucoup plus d’importance à cette crise. "Pour que la crise ne soit plus oubliée je pense qu’il faut appeler des médias de toute l’Europe, parce que l’Europe est une puissance. Ces médias doivent venir à Bangui, on y va tous et on montre ce qui se passe sur le terrain, non seulement à Bangui mais dans toutes les provinces pour témoigner des faits. Je reviens de la Centrafrique, j’ai vu des femmes qui ont été attaquées il y a trois ans, qui ont fui, qui sont déplacées et qui dorment depuis trois ans sur des cartons. Tout ça parce qu’il n y a pas de média pour dénoncer cette situation,"  fustige Mme Montaigne.

Il faut ajouter à cette liste le Burundi, le Mali, la Libye et l’Ethiopie où l'aggravation de la crise humanitaire n'a guère retenu l'attention des médias et dont l'aide aux personnes touchées par la crise humanitaire est également gravement sous-financée. 

Avec dw

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde