frenhaessw

Cameroun- Crise Anglophone : L’armée détruit un camp ambazonien à Ndop

« Opération musclée des Forces de Défense et de Sécurité ce 18 Mars 2020 dans le camp occupé par une bande armée situé au bord du lac Babalang dans l’arrondissement de Ndop zone voisine des départements du Noun et des Bamboutos… » peut-on lire sur la page Facebook de l’armée camerounaise.

20 Mar 2020    

Plus loin, on peut lire que de nombreux terroristes ont été neutralisés et la vaillante Armée Camerounaise a réussi à mettre la main sur un ensemble d’équipements et de matériels utilisés par ces entrepreneurs de la guerre.
Des drapeaux de leur supposée république, des tenues militaires, des casques, des armes, de la drogue et beaucoup d’autres objets qui leurs assuraient un bien être certain dans les lieux qu’ils ont investi après avoir sauvagement assassiné les habitants ou alors contraint à vivre en brousse.

Des habitants libérés


Débarrassés des griffes de ceux qui les ont assignés à résidence dans les brousses, qui ont semé la terreur en leur sein pendant de longs mois. Et ces Camerounais n’ont pas manqué de montrer leur reconnaissance à ceux qui leur ont permis de respirer un nouvel air de liberté. Elles espèrent oublier les cauchemars et n’ont pas manqué de faire cette doléance aux Forces de Défense et de Sécurité : « Nous savons que votre sacrifice est incomparable et nous ne pourrons jamais vous montrer assez notre reconnaissance. Nous vous supplions de libérer nos autres frères prisonniers et victimes de cette guerre dont nous ne comprenons rien ».


3000 morts


Des séparatistes sont aussi neutralisés dans cette manœuvre. L’armée camerounaise, mène des opérations sur le terrain. Notamment dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest Cameroun. Dans cette opération de l’armée, des camps séparatistes sont détruits. L’armée tente ainsi de mettre fin à la guerre qui sévit dans cette partie du Cameroun depuis près de quatre années maintenant.

Depuis le début de la guerre en 2016, les organisations non gouvernementales parlent de près de 3000 morts. Yaoundé tente tant bien que mal de trouver des solutions pour un retour à la paix. En octobre 2020, Paul Biya organise un dialogue à Yaoundé. À l’issue de cette concertation, un statut spécial est trouvé pour ces deux régions anglophones. Seul problème pour l’application de ces différentes mesures, la persistance des groupes séparatistes.

 

     Avec Agence Cameroun Presse

Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741
Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde