frenhaessw

Botswana : près de 90 éléphants massacrés en un temps record

Les défenseurs de la faune en deuil. Près de 90 carcasses d‘éléphants sans défenses ont été récemment découvertes dans un parc du Botswana. De là à s’interroger sur les raisons du désarmement des unités chargées de combattre les trafiquants d’ivoire.

05 Sep 2018    

Ce décompte macabre a été réalisé par l’ONG Eléphants sans frontières lors d’un recensement aérien de la population de pachydermes du pays conduit avec le ministère botswanais de la Faune et des Parcs nationaux.

“Nous avons commencé notre recensement le 10 juillet et nous avons déjà dénombré 90 carcasses d‘éléphants”, a expliqué à l’AFP le responsable de l’ONG, Mike Chase, “et nous retrouvons chaque jour plus d‘éléphants morts”.

“La plupart ont été tués par des balles de gros calibre”, a poursuivi le défenseur de la faune, “il s’agit du plus grave épisode de braconnage en Afrique dont j’ai jamais été informé”. Coincé entre la Zambie et l’Afrique du Sud, le Botswana abrite la plus grande population africaine d‘éléphants en liberté, évaluée à 135.000 animaux en 2015.

Les braconniers proviendraient des pays voisins

Devenu un paradis pour amateurs de safaris haut de gamme, le Botswana est aussi l’un des pays les plus sévères en matière de protection de la faune et de l’environnement. Jusqu’au mois de mai, ses “rangers” étaient armés et autorisés à tirer sur les braconniers. Mais en mai dernier, le gouvernement du nouveau président Mokgweetsi Masisi, en place depuis le mois précédent, a ordonné le désarmement de ces unités.

Contacté par l’AFP, son ministre du Tourisme Tshekedi Khama a confirmé la mort récente de dizaines de pachydermes. Mais il s’est refusé à donner plus de détails, notamment sur les raisons qui ont justifié le récent désarmement des “rangers”.

Selon Mike Chase, les responsables de cette vague de braconnage viennent de pays voisins comme l’Angola et la Zambie : “Là-bas, ils ont tué tant d‘éléphants, qu’ils ont presque disparu. Les contrebandiers viennent maintenant au Botswana”.

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) estime que le très rémunérateur trafic de l’ivoire ont fait dégringoler le nombre des éléphants de 415.000 à 111.000 au cours de la dernière décennie en Afrique.

Ses études révèlent qu’environ 30.000 pachydermes sont victimes chaque année du braconnage.

Avec africanews


Afrique Media TVLe monde c'est nous.

Tweets afm

GRANDE TRIBUNE DU 24 09 2018 PRESENTEE PAR FABRICE NDOUM https://t.co/Wq5WiYvjIT
Au moins 18 personnes ont été tuées samedi soir à Beni (est de la République démocratique du Congo) dans une attaqu… https://t.co/8JULGQcrKq
Trois hommes, un Indien, un Sud-Africain et un Burkinabè travaillant pour la mine d’or d’Inata au nord-ouest du Bur… https://t.co/WlVg08lTPr
Pour Pierre-Emerick Aubameyang, la nomination de son père François Aubameyang comme sélectionneur du Gabon, ne s’es… https://t.co/is5xHj0Pap

Newsletter

Recevez par mail les dernières actualtités

  • Les articles à la une
  • L'actualité du monde

Nos Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +237 690887878
 +240 555898682
 +235 92521741